Le quartier des trois ormes, un aperçu de la ville de demain – Episode 2/2

23 juillet 2018

Un quartier qui répond à l’esprit moderne du temps qui veut que les choses soient simultanément neuves et enracinées.

Le référent architectural qui a été retenu pour ce nouveau quartier est celui de la version Arts & Crafts de l’Art nouveau. Cette approche, née en Angleterre et qui a connu des développements remarquables en France, par exemple au Vésinet ou au Chesnay, plaide pour une architecture libérée des règles du classicisme et dont les aspects pittoresques sont dus à une adéquation entre la forme et le contenu. Une écriture libre et déliée qui convient parfaitement à un projet évolutif. Du hameau briard au style Art Déco, chaque résidence adopte l’esprit architectural d’une époque. Ces logements semblent avoir traversé le temps et s’être harmonieusement développés au fil des années. En complément de son architecture originale, le quartier propose des produits rares qui le distinguent du reste du secteur, telles que des maisons de ville individuelles en pleine propriété ou encore des logements collectifs avec terrasses.

Quartier résidentiel avec une densité modérée, son tissu urbain évoque l’image des ruelles bordées de petites maisons qui conduisent à la grande place, comme on le voit dans les petites villes de province. Au total, ce sont 1 200 logements et 400 résidences qui seront construits par BPD Marignan, accompagnés par 10 000 m² de commerces, le tout parfaitement connectée à la ville, à mi-chemin entre les gares du RER A et de la SNCF d’Esbly. Côté éducation, groupe scolaire, crèche, collège et gymnase trouveront leur place à proximité des nouvelles habitations. En complément, 1 200 chambres d’hôtel élargiront l’offre d’hébergement du territoire.

Un engagement en faveur de l’innovation et d’une approche respectueuse des ressources pour un habitat durable.

Afin d’optimiser le bien-être et le confort de ses occupants, chaque habitation a fait l’objet d’un agencement optimal étudié par un bureau d’étude spécialisé qui délivrera le label Passiv’Haus. Le quartier des trois ormes s’inscrit dans une démarche environnementale inédite en Île-de-France en obtenant ce label, qui, officialisé en Allemagne en 1990, est pionnier de la performance énergétique.

Internationalement reconnu, ce standard exigeant est attribué en France par un organisme indépendant. Il distingue les logements à très faible consommation d’énergie. Il est basé sur l’utilisation de procédés réduisant la consommation énergétique de manière conséquente : captation solaire, isolation thermique, ventilation double-flux et étanchéité à l’air.

L’objectif ? Conserver la chaleur des apports solaires en hiver et la limiter en été et recycler l’énergie dégagée par les occupants et les appareils domestiques. L’assurance de belles économies sans pour autant renoncer à un confort optimal – jusqu’à 20 % par an ! D’autre part, l’absence de radiateur au mur diminue la quantité de poussière dans l’air et facilite l’aménagement de l’intérieur des logements.

> Episode 1

Retour vers les actus